Jean-Louis Raphaël Mersch

Le cadeau de l'hypersensibilté masculine

Comment trouver son chercheur d'Or

Cette conférence contient un exercice pratique

Aide :

Nous voulons répondre à toutes les questions de la meilleure façon possible, même si nous avons beaucoup d’emails à gérer. Pour cela, nous avons mis en place un système de tickets auquel vous pouvez accéder ici:
https://cours.amourirresistible.com/support

Laissez votre commentaire ci-dessous:

61 réflexions au sujet de “Jean-Louis Raphaël Mersch 2021”

  1. Cher Jean-Louis Raphaël , je suis épatée par la fraîcheur , la clarté et la simplicité de ton partage dans cette page de l’Amour Irrésistible pour un Soi-m’Aime ….. J’ai moi-même partagé une part de ma vie – 20 années quand même – avec un Être hypersensible « homosexuel » , que j’ai ignoré durant 9 années de notre mariage … Quand mon fils à eu 14 ans , j’ai fini par quitter cet être que j’ai aimé , que j’Aime et que j’Aimerai , même s’il a quitté ce plan d’incarnation ci !!! Il nous valait mieux se séparer pour mieux évoluer et se connaître Soi … Merci pour ton exposé partagé avec Amour et Co-naissance … Reçois ma gratitude and Love , Shanti

    Répondre
    • Merci Shanti pour ton partage rempli d’amour !
      L’hypersensibilité peut s’expérimenter dans plusieurs formes et cette caractéristique n’est pas automatiquement reliée à la sexualité. Nombre d’hommes vivant une sexualité avec des femmes sont hypersensibles et sont de vrais chercheurs d’or…
      Se quitter dans l’amour reste un défi mais une paix intérieure fondamentale pour cheminer vers soi. Profite de ton fils qui doit avoir en lui quelques graines d’étoiles d’hypersensibilité de son cher papa…

      Répondre
    • Merci Shanti mon expérience rejoins un peu la mienne, après 25 ans de vie commune avec beaucoup de défis et d’obstacles à quelques jours de son départ pour d’autres plans mon mari me dit  » mais je suis hypersensible !  »
      oui comme Maritzbel mon idée étais que l’homme ne ressent pas , n’écoute pas !
      depuis son départ je découvre beaucoup d’enseignements concernant le masculin , le féminin, la relation amoureuse comme si mon devoir est maintenant d’explorer cet aspect de ma vie !
      il faut dire que pendant ces 25 ans nous avons cheminer tous deux sur un chemin de conscience, sur un chemin de service de type ère du poisson , l’effort , la souffrance , supporter , serrer les dents ! Maintenant mon invisible est toujours avec moi et je me sens la responsabilité de mieux apprendre à l’aimer , de l’aimer encore et toujours
      l

      Répondre
  2. Bonjour à tous,
    Je vous remercie pour cette conférence qui me donne de la hauteur et une vue de mon hypersensibilité pleine de tendresse et de singularité.
    Merci merci pour la qualité de votre échange baigné d’amour et d’espoir de pouvoir rencontrer qu’un, de tenter l’expérience.
    Merci maritzalel de faire les liens concrets avec ton histoire, cela contribue pour moi en concrétisant par tes exemples de vie.
    Plein d amour.
    ❤🧡💛💚💙💜💙💚💛🧡❤
    Maria

    Répondre
    • Bonjour Maria ! Merci pour ton partage et affirme un énorme OUI à la vie ! De cette expérience de l’amour, tu vas découvrir le diamant qui est en toi ! A ton écoute Jlouis

      Répondre
  3. L’hypersensibilité n’est -elle pas une ruse de l’ego qui nous fait croire qu’on est supérieur aux autres car chaque être humain est une création divine. Les neurosciences, d’ailleurs, montrent que rien n’est figé, la plasticité caractérise en effet le fonctionnent du cerveau.
    Par ailleurs, les grands maîtres spirituels, tels que Jesus ou le Bouddha, ne sont absolument pas dans l’hypersensibilité mais au contraire dans une totale maîtrise de leurs émotions.

    Répondre
  4. Merci pour votre message !
    Comme je l’explique, l’hypersensibilité n’est en rien pour moi une identité mais juste une caractéristique. cela permet donc d’affirmer : « Je ne suis pas hypersensible, mais il y a de l’hypersensibilité en moi ».
    La toile est dans le « Je suis » sans y ajouter autre chose.
    Ressentir l’hypersensibilité est un fait, alors c’est juste la reconnaitre et apprendre à l’accepter afin de ne pas céder à s’y identifier et là je vous rejoins. Vivre son unicité dans son chemin d’individuation.. un beau voyage intérieur.

    Répondre
  5. Moi hypersensible artiste il m’a été difficile de ne pas me perdre dans le désir de l’autre, plaire pour être désirable. Ce fonctionnement appris et intégré depuis toujours, toxique!
    Aujourdhui je me respecte et me demander comment je veux me sentir: merci pour me le rappeler pour tout ce que je vis à tous les niveaux: relationnel, professionnel et affectif!

    bel échange avec maritzabel qui donne beaucoup d’émotion de joie 😉 merci

    Répondre
    • Merci pour votre partage !
      Et continuez à nous ouvrir le cœur de votre art !
      Notre monde a besoin des artistes pour s’éclairer de vos diamants.
      Prenez soin de vous

      Répondre
  6. Merci Jean Louis Raphaël pour ces explications profondes.
    Juste je souhaitais préciser que dans la relation 1+1 = 3, oui nous n’avons pas de pouvoir sur l’autre. Nous ne pouvons que prendre conscience de ce qui se passe en soi et laisser la transformation se faire. Mais nous n’avons même pas de pouvoir sur la relation. Elle n’est que le résultat de ce que nous sommes chacun dans l’instant que nous ne pouvons qu’expérimenter.

    Répondre
  7. Merci pour votre partage.
    Penser ne pas avoir de pouvoir sur la relation est une croyance et je la respecte.
    Etre acteur de sa vie c’est savoir prendre sa place dans sa vie, dans sa relation à l’autre.
    Bonnes expérimentations !

    Répondre
  8. Il y a tout de même un vocabulaire principe masculin / principe féminin qui serait à remettre en cause dans le thème que vous développez, à mon avis.
    Par exemple Jean-Louis Raphaël Mersch remet en cause certaines normes, telles que celle que les hommes n’ont pas de sensibilité (car associée au féminin).
    Mais pourquoi ne pas définir la sensibilité comme une qualité humaine (idem la force, la puissance, l’ambition, la réceptivité, la coquetterie, l’ouverture, l’action….) puisque nous en sommes tous pourvus ? Cela mettrait toutes ces qualités à disposition de tous, comme un bouquet, et chacun pourrait y puiser à sa convenance et de façon évolutive en fonction de ses expériences.
    Cela éviterait bien des souffrances à mes yeux et nous économiserait vraiment beaucoup d’énergie ! Je me demande même s’il y aurait encore des candidat(e)s transgenres, dans cet état d’esprit.
    Les hommes n’auraient pas à éteindre puis regagner leur sensibilité et inversement les femmes avec leur force et leur puissance.
    Bref pourquoi séparer pour ensuite galérer à rassembler et équilibrer ?
    C’est cette norme féminin/masculin à laquelle nous sommes sommés de nous plier qui nous coupe de nous même. Une grande part des réflexions reçues dans l’enfance qui nous ont coupés de notre ressenti, ont justement comme base cette norme. Et cela ne s’arrête malheureusement pas à l’enfance… regardons ce que véhiculent les pubs, ce que nous disons (garçon manqué, femmelette ou tapette…), ce que nous nous autorisons ou pas… Alors cessons de s’y référer et de la répandre !
    Si nous examinions tous les domaines de notre vie à ce prisme de qualités humaines, est-ce que cela ne simplifierait pas les choses ?

    Je suis curieuse de comment vous recevrez mon commentaire, merci de votre réponse.

    Répondre
    • Bonjour Pascale !
      Merci de votre partage.
      Je dis bien que l’hypersensibilité est juste une caractéristique et en rien une identité. Alors oui parlons de qualités humaines à des degrés différents qui s’incarnent et choisissent un corps masculin ou féminin.
      Je suis toujours à penser que parler aux femmes ou aux hommes est trop réducteur et je préfère choisir de parler aux âmes sans distinction de sexe.
      Nous expérimentons donc la vie avec ce constat et bonne route à vous !
      Jlouis

      Répondre
  9. Juste merci Jean Louis pour ce moment présent qui a raisonné en moi.
    j’ai 64 ans et je viens de mettre un nom sur mon parcours de vie il y a quelques semaines en diagnostiquant mon hypersensibilité.
    Si le terme « caméléon » prononcé à la fin de la conférence a tant fait tilt chez moi. c’est un signe je pense..!!!
    Grace à ce congres si bien orchestré et ses explorateurs respectueux de l’âme comme vous, je suis rempli d’espoir d’améliorer les années qui me restent mais aussi de laisser l’histoire de mon expérience à mes enfants et petits enfants qui ont hérités de cette particularité.

    Répondre
    • Cher Claude !
      C’est si bien dit et résumé…quel beau cadeau que de vous lire.
      Apprenez à aimer ce caméléon qui avait peur et osez marcher vers toujours d’authenticité.
      Votre chemin est inspirant pour vos enfants et petits-enfants….
      Prenez soin de vous, c’est précieux.
      Jlouis

      Répondre
  10. Bonjour maritzabel et Jean Louis.

    Je me reconnais dans le partage jean Louis. Merci

    Ma croyance social me disait etres hypersensible était etres faible .

    Maintenant mon hypersensible je la met au service de ma sensibilité et deviens une belle qualité a mon service et au service de l’autre ♡♡♡♡

    Chaleureusement

    Stephan

    Répondre
    • Merci Stephan !
      Et oui cette croyance est si répandue dans notre société parfois trop formatée.
      Résolument, tu fais parti des guerriers de lumière pour l’éclairer avec ton diamant intérieur qui est parfait tel qu’il est.
      Belle route à toi !
      Jlouis

      Répondre
  11. Bonjour. J’habite en Vendée non loin de la mer que j’aime tant à contempler des jours et nuits durant avec les levers et couchers de Lune à l’horizon : je suis amoureuse des couleurs et lumières… de la Vie. Merci infiniment pour votre intervention au congrès de l’amour irrésistible. Je suis hyperesthésique… à tel point que mon mental est effrayé par la transformation de mon visage (les rides, les plis…) alors que je suis si simple et naturelle. Je dois marcher le chemin d’acceptation de ma vieillesse et ma finitude pour dépasser ce rejet (aujourd’hui j’en suis à « j’accepte de ne pas encore pouvoir accepter cela ». Et puis en parallèle je nourris tout ce qui est juste pour moi dans toutes les petites ou grandes choses de quotidien.
    Merci Monsieur !
    Un oubli : je viens de faire l’exercice de votre conférence et d’écrire la lettre. Merci

    Répondre
  12. Bonjour à vous,
    C’est cela l’amour de soi, accepter d’en être là et sans émotion.
    De l’acceptation nait la transformation.
    Belle route à vous dans cette lumière si spéciale de la Vendée
    Jlouis

    Répondre
  13. Excellente conférence, mais, comment peut on désactiver le petit carré en bas de l’écran qui nous dérange toutes les deux secondes WPfomify, extrêmement pénible à voir ça, cela dérange et déconcentre, et, je ne vois pas l’utilité de ce rectangle nuisible.
    Merci de faire le nécessaire de le supprimer svp.

    Répondre
    • Bonsoir Tata. Il faut cliquer rapidement sur la croix en haut à droite du petit pavé qui apparait. Et c’est tout. Je l’ai fait et ça a fonctionné. Beau week-end. Merci pour cette belle conférence qui efface beaucoup d’étiquettes. Coeurdialement. Nelly

      Répondre
  14. J’apprécie ton côté humble , quand tu dis que tout le monde est sensible , c’est juste la place qu’on laisse à cette hyper sensibilité , comment on l’accueille , comment on l’a transforme en créativité , et enfin comment nous pouvons l’offrir sans peur de souffrir…Merci de votre beauté à l’intérieur et à l’extérieur !!!

    Répondre
    • Merci Bérangère pour ton partage que je reçois avec sens !
      Trouver sa « juste » place reste un beau défi dans l’acceptation pleine et entière du « je suis ».
      Bon cheminement !
      Jlouis

      Répondre
  15. Bonjour,
    Merci pour cette belle conférence !
    Il serait intéressant d avoir aussi des interview par Olivier
    Qu en pensez vous ?
    Olivier est peut-être un hypersensible?

    Répondre
    • Bonjour Ros,
      Avez-vous assisté hier soir au live à 21h heure de Paris ? Nous avons parlé de tout cela ! Olivier est très présent dans ce congrès même si ce n’est pas lui qui est dans les interviews.
      Je vous laisse lui poser la question !
      Belle route à vous
      Jlouis

      Répondre
    • Bonsoir Pascale,
      Voilà qui est bien résumé !
      Mais notre ego est parfois décontenancé devant la simplicité…
      Bon cheminement ,
      Jlouis

      Répondre
  16. Un grand MERCI Jean-Louis !
    Quelle vitalité, quelle joie dans toutes tes explications !
    Tu ressens tellement ce que tu expliques et je m’en imprègne pour avancer encore plus dans ce sens.
    Ce que j’ai plus particulièrement retenu et apprécié :
    Etre aimé par soi d’abord : le plus beau cadeau tout comme l’hypersensibilité
    L’image de la toile, de la peinture et du diamant sur la peinture
    Repérer comment on se sent dans cette relation et énergétiser ce ressenti positif au quotidien
    Nourrir le masculin et le féminin en nous
    Avoir confiance en la vie (avec la comparaison des arbres). Laisser faire (lâcher prise)
    La vie est simple
    L’acceptation de ce qui est avec le cœur
    Reconnexion avec soi en vivant le moment présent
    Cette lettre d’intentions que nous nous écrivons
    Consommer, intégrer et surtout mettre en pratique
    Et ce dernier point est vraiment mon intention avec tous ces fabuleux outils, témoignages des experts que nous offre ce congrès par l’intermédiaire de Maritzabel, Olivier et toute l’Equipe.
    Merci infiniment à vous tous ! ! !
    Ilona

    Répondre
    • Merci Ilona pour ce résumé qui sonne juste !
      Il nous reste chacun et chacune à le mettre en pratique.
      Nous sommes des apprenants et expérimentons alors la simplicité.
      Merci de ton enthousiasme que je ressens et qui me donne de la joie !
      Bonne intégration.
      Jlouis

      Répondre
    • Merci du cœur Marie-France pour ton retour !
      La justesse et la précision restent les deux axes à développer en soi en ces temps de renouveau.
      Jean Louis

      Répondre
  17. Fraîcheur, clarté et simplicité! c’est tout à fait cela, après cette belle conférence, le champs des possibles s’ouvre à moi.
    Merci pour toutes ses belles clefs! Il ne me reste plus qu’à dépoussière la toile pour y mettre de belles couleurs pleines de strass!
    Sincères gratitudes Jean Louis Raphaël

    Répondre
    • Merci pour ce retour !
      Reprendre son pouvoir reste le beau des défis… dans l’acceptation de ce qui est au-delà des egos.
      Merveilleux !
      Jean Louis

      Répondre
  18. Conférence vivifiante et passionnante ! Merci Jean-Louis. Super l’idée de la lettre d’intention. Longtemps j’ai été attirée par des hommes machos, durs et, disons le, pas très matures… (je reproduisais la manière dont j’avais été aimée dans l’enfance)… jusqu’à ce que tout un travail sur moi ouvre mon cœur à l’amour. Maintenant je suis touchée et attirée par la gentillesse et la sensibilité chez les hommes. J’ai compris que ça ne les empêchait pas d avoir du yang, et que leur sensibilité était nourrissante pour moi.

    Répondre
    • Isabelle, si votre message pouvait être partagé à nombre de femmes car il sonne si juste !
      Pour vivre quelque chose de différent, expérimentons autre chose.
      C’est ce que vous faites et observez comment vous vous sentez !
      Tout part de soi de de l’observation de soi… magnifique !
      Jean Louis

      Répondre
      • Merci Jean-Louis vous êtes un amour 💖🙏. C’est effectivement un long chemin vers soi et vers l autre, mais c’est possible :). Ma motivation à sortir de ce cycle de répétitions ainsi que la souffrance ont été les moteurs. Ainsi que l’accompagnement avec une personne hyper compétente. Ce travail psychothérapeutique a été réparateur. Seule, cela aurait été compliqué tant j’avais des blessures.

        S’ouvrir à la sensibilité et à l’amour de l’autre, c’est s’ouvrir à soi finalement.

        Ps : petit message à Maritzabel : les fenêtres pop-up qui indiquent qui vient de s’inscrire, sont un peu pénibles sur un smartphone notamment quand on écrit un message, et je n en saisis pas la pertinence.

        À part ça je suis enchantée de ce congrès et de la qualité des intervenants et des conférences, c’est vraiment merveilleux et un privilège de vous écouter tous.

        Répondre
  19. Merci Jean Louis . L importance de l authenticité, j y reviens : là aussi ça prend une belle écoute de soi, une sensibilité à soi pour être cohérent entre ce qui est senti et révélé par sa bouche.
    Parfois quand tout se bouscule, on ne sait même pas ce qu on sent, alors on peut dire à l autre.  » JE VIS DES SENTIMENTS MÊLÉS, donne moi un peu de temps pour me situer et je te reviens. Ne pas écraser son senti pour plaire à l autre. Il y a 10 ans j ai appris cette belle phrase :  » Veillez à la vulnérabilité de sa sensibilité « . Oui, on doit la proteger, elle est un cadeau et fait de chacun de nous des poètes. Merci.

    Répondre
    • Merci Marius pour votre partage.
      Être authentique cela s’apprend et cela passe par un alignement je dis je pense je fais et tout cela dans la simplicité.
      Le toile est fragile et demande grand soin… et reste le plus beau des cadeaux.
      Merci alors d’être ce poète qui écrit sa vie pour éclairer ce monde.
      Jlouis

      Répondre
  20. Le regard de Maritzabel sur les hommes vis-à-vis de leur sensibilité me parle car la mienne était très similaire jusqu’à tout récemment.
    Alors merci pour cette conférence qui me permet de voir encore autre chose et qui m’accompagne aussi sur mon chemin vers moi-même.
    <3

    Répondre
  21. merci pour ce beau message Jean Luc .Moi même hypersensible,il m’aura fallut 50 ans pour ENFIN accepter et voir que j’avais en moi une pépite !!!
    Que j’attire les confidences ,le calme ,la sérénité .Ce n’est pas pour rien que je suis dans le soin médical et je viens de finir un cursus de thérapeute shiatsu sur 4 ans( et oui, le ressenti !!! ).
    Maintenant , lorsqu’on est hypersensible , on peut aussi souffrir énormément…Je vis une rupture très récente dont je ne comprends toujours pas et qui m’as emmené très bas dans mon intérieur ;Tel est le problème lorsqu’on donne tout NATURELLEMENT.
    Merci du fond du cœur pour votre intervention .BRAVO.

    Répondre
    • Merci Marie-France pour votre partage.
      Je vous invite alors à écouter la conférence de Laurent Marchand qui expérimente aussi la perte.
      Je reste à votre écoute si besoin.
      Dans l’amour de vous, acceptez de ressentir et vivez le moment présent.
      nous sommes justes des humains avec des forces, des faiblesses, des qualités, des manques…
      Jlouis

      Répondre
  22. Génial, merci de tout cœur ! 😊
    L’exercice de la lettre me tente beaucoup.
    Merci Maritzabel pour ton authenticité et tout ce que nous dévoile de ta propre histoire.
    Cela redonne de l’espoir !!!

    Répondre
  23. Bonsoir
    Au delà de la pertinence du message, je ris au nom de tous les nuls en maths qui auront tous juste à la résolution de l’équation 1+1=? Ou comment réconcilier tous les « mauvais élèves »… 🙂
    Merci

    Répondre
    • Pierre-Emanuel, mettre de l’humour dans cette quête reste une clé fondamentale !
      Cette mise à distance est une bouffée d’oxygène.
      Alors oui amusons-nous en mettant prenant cette distance nécessaire !
      Jean Louis

      Répondre
  24. Merci de vous ouvrir et de nous offrir ce que vous êtes
    Il n y a pas de plus beau cadeau et apprentissage
    Vous êtes rayonnant
    Avec tendresse🙏

    Répondre
    • Merci Vassilia pour vos mots que je reçois avec joie !
      Nous sommes tous des apprenants.
      Le chemin reste ce cadeau, pas le but.
      Jean Louis

      Répondre
  25. Toute ma gratitude pour cette magnifique conférence très touchante
    Je suis heureuse de découvrir l’exercice de la lettre qui me donne de l’espoir pour que la vie mette mon chercheur d’or sur mon chemin
    Merci pour vos témoignages si inspirants

    Répondre
    • Martine, profitez alors de ce temps de fête qui arrive pour vous reconnecter à votre essentiel.
      Avec joie, je vous souhaite de découvrir des paysages encore inconnus… mais magnifiques !
      Jean Louis

      Répondre
  26. Bonjour,
    Principes masculin féminin, tels les concepts jungiens d’Anima, Animus.
    Mer sea pour cette superbe conférence, les partages et propositions sont clairs nets et précis.
    Ma récente rencontre avec un homme hypersensible prends sens, et la nature de notre relation aussi.
    Y a t-il possibilité d’appliquer certains de ces conseils dans le milieu professionnel, je sais qu’il me faut partir d’où je suis, mais un sentiment d’injustice persévère et bloque ce départ… une lettre de comment je souhaite prendre ma place juste au sein de cette institution avant d’en partir est-elle une possibilité ?
    Gratitudes pour tous ces conseils.

    Répondre
    • Bonjour Karine,
      Merci pour votre retour qui parlera à d’autres personnes sur les infinis possibilités offertes par ces hommes qui osent vivre leur sensibilité dans l’acceptation de ce qui est.
      Sur le niveau professionnel, j’ai créé avec Lise Bourbeau un institut de formations http://www.essae.fr qui vous offre la possibilité de développer votre responsabilité et votre qualité de vie professionnelle. C’est une méthode inédite qui fait ses preuves et avec plaisir de vous accueillir à l’une de nos formations qui se donnent en ligne par ZOOM, la prochaine étant le 16/12 à 13h sur la gestion des émotions.
      Je propose aussi des bilans de compétences finançables par votre CPF pour faire justement le point sur votre parcours et envisager votre évolution dans la simplicité et la quiétude.
      http://www.life-senses.com
      Je reste à votre écoute,
      Jean Louis

      Répondre
  27. Bonsoir Jean-Louis ! Merci pour cette douce conférence ! C’était un moment paisible et riche, plein d’espoir… Gratitude pour votre générosité.

    Répondre

Laisser un commentaire