Valérie Chaumeil

Sans couple = sans enfant ?

Comment rester fidèle à son désir de maternité

Cette conférence contient un exercice pratique

Aide :

Nous voulons répondre à toutes les questions de la meilleure façon possible, même si nous avons beaucoup d’emails à gérer. Pour cela, nous avons mis en place un système de tickets auquel vous pouvez accéder ici:
https://cours.amourirresistible.com/support

Laissez votre commentaire ci-dessous:

32 réflexions au sujet de “Valérie Chaumeil 2021”

  1. Excellent votre échange qui m’apporte des réponses sur un autre sujet sensible.
    J’ai beaucoup aimé la pertinence de vos réflexions et de vos partages.
    Merci pour vos interventions inspirantes.

    Répondre
  2. Une enfance de grande sœur, beaucoup d’amour a donner, des histoires d’amour où je me perdais puis un diagnostique qui m’annonçait une quasi impossibilité d’être mère j’avais toujours ce micro espoir puis une histoire d’amour qui démarre et la une grossesse miracle a 41ans je suis tellement heureuse le père nous quitte mais je suis prête pour avoir mon enfant! Malheureusement son cerveau a eu un soucis de développement j’ai du prendre la pire décision de ma vie d’arrêter la vie de ma fille pour la préserver d’une vue d’handicap et de douleur physique et mentale.
    C’était il y a un an et elle me manque
    J’ai toujours voulu avoir une famille donc pareil processus d’activité adoption (en suisse alémanique) mais ma vie n’était pas en accord donc j’ai laissé cette solution de côté. Aujourd’hui je me prépare pour une Pma avec don embryon et jai très peur de ne pas lui réussir à offrir une vie stable car ma vie a été très chaotique jusqu’à aujourd’hui
    Alors merci malgré tout

    Répondre
  3. Bonjour,
    Je vous remercie énormément pour cet échange. Je suis actuellement en tout début de relation avec un homme et j’ai l’impression de ne pas pouvoir vivre pleinement cette relation tant que je ne saurais pas s’il veut avoir un autre enfant. J’aimerais en avoir moi-même. J’ai 34 ans et je sens beaucoup cette pression du temps. Et en écoutant cet échange je me dis que je peux peut-être vivre cette relation avec plus de légèreté, me laisser un peu de temps pour voir où ça me mene. Et quand l’envie sera forte je pourrais au pire des cas avoir un enfant seule, si la personne n’est pas partante et ce sera peut-être mon meilleur des cas !
    Merci pour ce message d’espoir ♥️
    Sophia

    Répondre
    • Bravo Sophia pour la légèreté, c’est effectivement une bonne voie qui te permettra de te sentir mieux… et lui aussi !
      Petit conseil: demande lui comment il se voit/ visualise dans 10 ans ( et réfléchis à la question pour toi aussi) d’un point de vue professionnel mais aussi personnel. Cela te permettra de voir dans quelle direction il a envie d’aller tout en restant dans un échange « léger »
      Bon courage

      Répondre
  4. Bonjour.

    Merci pour ce bel échange.

    Ma question concerne le processus de maternité dont vous parlez:
    COmment sais-t-on que l’on est prête?

    Doit-on attendre que tout soit stabilisé au mieux dans sa vie pour démarrer une PMA ou une démarche d’adoption?

    Pour ma part, j’ai bientôt 38 ans et j’y réfléchis profondément depuis 2 ans.
    Je pense débuter la démarche seule sans me fermer à la construction d’un couple pendant ou après.

    Pour le moment, je stagne.

    Belle continuation.

    Répondre
    • Bonsoir
      On est jamais complètement prête ou stable. Mais on peut sentir si l’on va plutôt bien ou si notre équilibre est fragile. Se préparer à la Rencontre est fondamentale mais cela se fait petit à petit…. Et il ne faut pas hésiter à se faire accompagné. Des choix de cette importance, ça ne se fait pas tous les jours !
      Je crois que tu réponds à la question en disant que tu vas commencer une démarche sans te fermer à une nouvelle rencontre…
      Agir tout en restant disponible à la Vie
      « Aide toi et le ciel t’aidera » 😜

      Répondre
    • Bonsoir
      On est jamais complètement prête ou stable. Mais on peut sentir si l’on va plutôt bien ou si notre équilibre est fragile. Se préparer à la Rencontre est fondamentale mais cela se fait petit à petit…. Et il ne faut pas hésiter à se faire accompagné. Des choix de cette importance, ça ne se fait pas tous les jours !
      Je crois que tu réponds à la question en disant que tu vas commencer une démarche sans te fermer à une nouvelle rencontre…
      Agir tout en restant disponible à la Vie
      « Aide toi et le ciel t’aidera » 😜

      Répondre
    • Je me permet de répondre au vu de mon parcours qui a raisonné avec les propos de cette conférence. Ne sachant pas si la pma seule était pour moi , j’ai démarré les démarches en me disant que jusqu’au dernier moment je pouvais y aller ou pas : recherches de cliniques , rdv examens etc … après des mois j’en suis arrivée à la
      Conclusion que ça ne me parlait pas , du moins pas seule , mais au moins j’ai pris la direction et j’ai senti si ça me disait oui ou non . Entamez les démarches et le chemin se fera 😉

      Répondre
      • Je suis d’accord Cécile
        Il faut se mettre en mouvement tout en se laissant guider par notre ressenti et cela ouvre la porte aux surprises

        Répondre
  5. Quel bel échange, merci à toutes deux !
    Merci pour l’authenticité de ton parcours, Valérie.
    Merci pour cette alliance intérieure qui émane de toi entre la réflexion et le ressenti. Merci pour l’exploration des motivations de la maternité : pourquoi j’ai envie d’être parent, qu’est-ce que j’ai envie d’apporter à l’enfant ou à quel bébé/projet j’ai envie de me consacrer pour, le jour venu, me sentir cohérente et en paix quant à mon parcours sur terre.
    Merci aussi de démystifier plusieurs idées reçues.
    Merci de mettre en miroir ce que tu as voulu vivre et ta responsabilité personnelle pour y arriver.
    Je suis très touchée, étant la Tatie dont tu parles dans cet entretien.
    MERCI pour ta sincérité, les mots chez toi ont toute leur consistance.
    Avec toute mon amitié et ma gratitude,
    C.L

    Répondre
  6. Bonsoir, j’écoute cette intervention en replay. Je suis curieuse de connaître les motivations d’un désir d’enfant. Pour ma part je n’ai jamais eu cette envie. Je vivais pourtant une relation de couple stable et belle. Mais je ne voulais pas faire un enfant pour faire plaisir à la famille ou par convention sociale. Je dois dire que j’aime bcp les enfants, en particulier les tt petits. Le temps a passé et aujourd’hui je ne regrette rien. Ouf 😊 !

    Répondre
    • Difficile de généraliser sur la motivation, toutes les femmes n’ont pas la même. L’essentiel comme tu dis est d’avoir fait le bon choix pour soi. 👍

      Répondre
  7. Merci pour ces échanges si touchants, émouvants et joyeux !
    Je note l’importance de ces valeurs : Fidèle et cohérente.
    Merci Maritzabel pour cette belle poésie : « Ne restez pas sans donner la vie à quelque chose. »

    Répondre
    • Oui effectivement, c’est tellement important d’être vivante …. Et de transmettre la vie comme ça nous vient, transmettre notre couleur.

      Répondre
  8. 37 ans plus tard, je me pose la question et pourquoi je voulais etre maman. Et la reponse etait la bonne et la meme que sur mon lit de mort…. savoir que j’ ai rempli ma mission, laaargement!
    merci , ca m’ a fait plaisir de faire l’ excercise. Ca en a valu la peine!!! bises

    Répondre
  9. Merci Valérie !
    J’ai juste eu le temps de visionner la fin et le fait de pouvoir partir tranquille à la fin de sa vie c’est vraiment très important !
    Si je peux je réécouterai volontiers toute cette conférence.
    Merci également à Maritzabel, Olivier et toute l’Equipe !
    Ilona

    Répondre
  10. Je vous remercie pour tous ces mots posés qui permettent de sentir que ce qui guide mon chemin est la bonne voie ( expérimenter et sentir si ça dit oui ou non ) et pour toute cette déculpabilisation et cette manière de voir la maternité de diverses façons . Il est bon d’entendre des femmes ayant ce discours et ces mots postifs quelque soit le chemin de chacune

    Répondre
  11. merci à vous deux Valérie et Maritzabel
    très touchée par vos histoires…
    j’ai toujours voulu adopté comme connaître ce bonheur de  » fonner la vie  » 🙏💖🦋🌈
    j’ai toujours eu le pouvoir de l’intuition et mon rêve en août 2020 et le 21 évrier 2021 ( chiffre miroir) confirmation sauf qu’il n’est pas eveiller. comment Harmoniser dans la matière
    j’ai fait l’exercice de visualisation + les phrases

    Répondre
    • Personnellement Marjorie, j’ai fait un grand travail sur mes croyances car ce sont ces dernières- quand elles sont négatives- qui viennent plomber notre pouvoir de création.
      Si tu sens que tu es ouverte, sans peur, jugement etc … lors de tes visualisations alors fais confiance et reste assidue: il faut semer jusqu’à ce que les graines germent et parfois cela peut prendre un certain temps.
      Sinon récolte tes pensées négatives, tes peurs etc et fais toi aider afin de les comprendre et les dépasser
      Bon courage !

      Répondre
  12. Bonjour Valérie,

    Cette conférence est si touchante et me parle directement dans mes cellules 😉 !
    J’ai ce désir d’enfant depuis toujours, et « il ne me lâche pas ». Ta conférence m’a permis de me poser les bonnes questions afin de clarifier pour moi d’ou vient ce désir profond.
    J’ai eu un parcours assez chaotique avec de nombreux avortements, maintenant j’ai le bonheur d’avoir une petite fille merveilleuse. J’aimerai donner naissance à un autre enfant dans le futur, j’ai également pensé à l’adoption. J’adore ce que tu dis du père, que l’on choisit le père de son enfant. Pourquoi ce désir d’enfant ? Qu’est-ce qui m’anime ? Je fais l’exercice que tu propose dans ce commentaire. La première image qui me vient c’est la joie, le bonheur, l’innocence de l’enfance. Vient ensuite la responsabilité d’éduquer un enfant selon des valeurs, des ouvertures, de lui donner cet espoir qui m’anime malgré la situation actuelle compliquée du monde. Le voir grandir, me reconnaître en lui (je ne nie pas qu’il y’a de l’égoisme dans ce désir d’enfant), le voir s’ouvrir et cheminer à son tour dans ce monde…
    Mon souci, c’est que jusqu’à maintenant j’ai eu à faire à une croyance que beaucoup de femmes ont : ‘il n’est pas possible d’être autonome et indépendante en étant mère de famille, car trop de charges à gérer ». La vie m’a montré que non, qu’il était tout à fait possible d’étre indépendante avec un enfant même si c’est parfois difficile.
    Je sens le défi de ma vie.. Concilier un projet professionnel stable et rayonnant, qui crée du bonheur autour de moi, et être mère… La suite au prochain épisode 😉

    Merci pour cette conférence, si proche de nous.

    Hannah K

    Répondre

Laisser un commentaire